samedi 28 mai 2011

Maman, je veux faire de l'équitation

Voilà la phrase que Grande me dit encore et encore depuis hier en fin d'après-midi. Je crois que cela vous donne une bonne idée de comment s'est déroulé la journée.



Dans le 30 minutes d'autobus entre Trois-Rivières et St-Georges de Champlain, Mme Diane et Mme Nathalie, les enseignantes de maternelle, ont séparé les enfants en 7 groupes. Élysanne était dans le groupe 5. Sur la photo à gauche, Grande est la 3e à partir de la droite. Une fois, cette partie du travail de fait, les enfants sont devenus un peu beaucoup excités. Alors, histoire de faire passer le temps, Maman s'est dévouée à occuper l'esprit du groupe de petits amis qui étaient près de Grande et moi. L'idée m'est venue alors que Grande réclamait des chansons à Maman (qui chante très mal). Je me suis rendue compte que beaucoup de petits amis nous regardaient et semblaient avoir envie de se joindre à nous, mais être trop gênés pour ;e demander. Alors, j'ai chanté des chansons de camps de jour et nous avons jouer aux devinettes. 

Maman pensait bien qu'elle accompagnerait le petit groupe de Grande d'atelier en atelier, mais il en fut décidé autrement. Maman a été attitrée à l'atelier d'équitation : mon travail, diriger une petite pouliche et aider les monitrices pour l'initiation à l'équitation. C'est donc un peu le coeur brisé que grande s'est dirigé vers son premier atelier et que Maman est partie avec un groupe de 6 petits garçons pour aller au manège intérieur.


Axel, la pouliche dont j'avais la charge
Les enfants circulaient à tour de rôle aux ateliers. Il y avait aussi un atelier de voltige, un atelier de lasso, un atelier sur l'alimentation, un atelier sur les soins à prodiguer aux chevaux et un atelier de scrapbooking (il pleuvait alors, ils ne pouvaient pas jouer dehors comme prévu.)

Avant le dîner, il y a eu 3 groupes de petits amis qui sont venus monter un poney, Maman avait laissé l'appareil photo dans le sac à dos alors elle a pris les photos dans l'après-midi seulement.

Maman a aussi appris. Elle a appris que les poneys, ce sont de grands enfants et que ça peut être très jaloux. Axel entre autre n'aimait pas beaucoup Grispoil, un magnifique poney blanc et ivoire, je devais le maintenir en place en me positionnant entre Axel et lui. Il me gratifiait de caresses avec son museau et Axel se renfrognait en plaquant ses oreilles sur sa tête. J'ai trouvé cela très drôle. Plus je parlais à Grispoil, plus elle était baboune.



Élizabeth, Grande et Daphnée : apparament le trio de poulettes inséparables.

Maman a aussi appris que parfois la peur peut être incontrôlable. Il y a eu une petite fille qui avait vraiment peur. J'ai fait tout mon possible pour l'aider avec son enseignante. Elle avait tellement peur qu'elle tremblait comme une feuille. Cette fois-là, Axel s'est reposée car aucun enfant ne souhaitait la monter. La petite fille n'a pas monté, elle avait vraiment beaucoup trop peur. Elle craignait de tomber. Ses amis riaient et avaient beaucoup de plaisir, mais elle les regardait en tremblant de l'autre côté de la clôture.

Sur l'heure du dîner, un petit ami qui était à la table devant moi, se frottait les yeux avec entrain. Je lui ai demandé de me regarder. Hum! Ça sonne comme une réaction allergique. J'ai demandé à une enseignante de regarder sa situation de plus près. Garçon a eu droit à une compresse d'eau froide. Un peu plus tard, environ 15 minutes après. Il continuait de se frotter pas mal les yeux. J'ai parlé de nouveau à l'enseignante. Elle l'a amené prendre l'air pour discuter de la situation. Après cet événement, le petit garçon me serrait la jambe très fort chaque fois que je passais à proximité. Ça m'a rappellé pourquoi j'aimais tant garder des enfants. Il leur faut tellement peu de chose pour leur faire plaisir et avoir leur reconnaissance. J'ai fait bien peu de chose pour lui, j'ai seulement levé les yeux au bon moment. Mais c'était suffisant pour lui.

Sur un cheval de bois, Élizabeth et Élysanne se pratiquent à lancer le lasso pour attraper un cône orange.

Après le dîner, Grande et son groupe m'ont suivi pour se rendre à l'atelier d'équitation. Bien entendu, Élysanne a choisi de monter Axel. Elle était fière d'être avec sa maman et se sentait privilégiée que sa mère l'accompagne. Elle écoutait bien les consignes de maman. Sur la photo de gauche, on la voit qui attendait pour aller faire du trot.

Pour l'après-midi, elle a fait les trois ateliers du manège intérieur ainsi que l'atelier de l'écurie et est repartie pour l'autobus en même temps que maman.

Encore une fois, pour le retour, le petit groupe qui était situé à proximité m'a demandé cette fois-ci de les divertir. J'ai été obligée de chanter et de les faire jouer. Mme Diane me trouvait en forme. Ha! Ha! Ha! Ainsi s'est terminé mon petit voyage. je peux vous dire que cette-nuit-là, je ne me suis pas battue pour dormir.

Je vous laisse sur des images de Grande sur Axel qui vont au trot. Remarquez le sourire de Grande lorsqu'elle revient se stationner.

video

1 commentaire:

  1. C'est tellement magnifique ces sorties avec nos enfants. Je me souviens très bien de celles que je faisais avec mes enfants (jadis, il faut dire...). Ce sont toutes de belles expériences et si ça se peut, j'en profitais autant, sinon plus, qu'eux :o)

    RépondreSupprimer