samedi 1 septembre 2012

Renouer avec la S-F

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas lu une science-fiction pure. J'étais resté avec un sentiment âcre après plusieurs Isaac Asimov et de mauvais Marion Zimmer Bradley. Je trouvais que le genre ne se renouvellait pas vraiment et que toutes les histoires finissaient par être les mêmes. J'ai mis le genre de côté évitant soigneusement l'étagère au Clément-Morin. C'est donc dire que cela faisait 11 ans que je n'avais pas poser la main sur un roman de SF.

Les Clown Vengeurs étaient mes premiers science-fiction depuis toutes ces années. Je dois admettre que ça m'a redonné le goût d'en lire. Je souhaite donc remercier les auteurs qui m'ont permis de me réconcilier avec le genre soit : Michel J. Lévesque, Guy Bergeron, Mathieu Fortin, Jonathan Reynolds et Pierre H. Charron  ainsi que Patrice Cazeault avec son Averia.
Décidement, les jeunes auteurs québécois sont prolifiques et talentueux.

En apparté : Je l'ai déjà dit dans le passé, j'avais aussi fait une croix sur la littérature québécoise la trouvant encrassée dans un carcan de colonisés, d'amour déçu et impossible, écrivant des romans dans un moule tout fait pas très original. Je fais ici allusion aux Marie Laberge, Victor-Lévy Beaulieu, Arlette Cousture et compagnie.
J'ai découvert une nouvelle génération depuis environ 4 ans qui en sort et brise les barrières : je parle ici d'auteurs comme Isa-Belle Granger, Geneviève Blouin, Frédéric Durand, Ariane Gélinas, Élisabeth Tremblay et plusieurs qui ne me vienne pas vite comme ça.. Je suis fière de vous et de vos accomplissements. Vous avez fait de moi une groupie qui attend impatiemment la sortie de vos livres. J'ai bien hâte aux nouveaux clowns (dont en particulier celui de Dominic Bellavance) et je vais très certainement me procurer le second Averia sous peu.

6 commentaires:

  1. Content d'être de ceux qui te font fait redécouvrir la littérature québécoise.

    Et aussi, de me faire étiquetter de JEUNE auteur !! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre, définitivement, tu ne rentres pas dans le moule de vieil auteur. Tu n'es pas vieux du tout. ;)

      Supprimer
  2. Bravo à toi! Je dois dire qu'il fut un temps où, moi aussi, j'ai boudé la littérature québécoise, lui préférant les best sellers commerciaux venus d'ailleurs... Honte à moi! Mais depuis que j'ai découvert toute la richesse de la littérature d'ici (particulièrement et presque exclusivement la littérature de genre en ce qui me concerne), je ne jure plus que par nos fameux auteurs québécois! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis énormément de littérature de genre, je me laisse tenter quelques fois par du contemporain. Je n'ai cependant pas fait une croix sur la littérature étrangère et américaine. Disons que le ratio est revenu un peu plus à la normale.

      Supprimer
  3. Un très joli billet, Isabelle. Merci de m'inclure dans cette liste!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait normal que tu y figures. =)

      Supprimer