mercredi 12 juin 2013

Myr de Patrice Cazeault

Après un petit intermède sur Tharisia, Patrice nous ramène sur Averia, deux ans après l'aventure de Seki comme figure de l'insurrection.

Résumé :
Myr est troublée, elle a perdu toute sa volonté bouillonnante de changer les choses. Elle tente tant bien que mal de réveiller le brasier qui sommeille en elle, mais en vain. Elle s'accroche à Kodos qui est toujours aussi attaché à ses idées révolutionnaires, mais en cachette.
Seki, pour se remettre de tout ce tourbillon médiatique qui a tourné autour d'elle, se lance à tête perdue dans ses études universitaires. Encore une fois, sa vie changera de cap sans prévenir quand Laïka la contactera sur son réseau. Tentant de jouer les entremetteuses, Laïka remettra, bien malgré eux, Lanz et Seki en contact. Est-ce que leur histoire avortée deux ans plus tôt pourra enfin naître?

Critique :
Tout se déroule trop rapidement, à mon goût. J'aurais aimé que Patrice donne un peu plus de chance à ses personnages de faire évoluer ce qui se doit d'évoluer. Il me semble que Patrice est sadique avec nous. Il nous laisse papillonner devant ce que nous voyons se dessiner, et, pouf? Il brise nos illusions. Crotte!
Vous devinez que si je me fâche comme ça c'est que c'est bien écrit. Avec sa baguette d'enchanteur, Patrice nous fait apparaître un beau film à la surface d'un lac et quand on est suspendu à l'action au point de se redresser de notre siège, il nous tire une pierre qui rend tout d'un coup tout flou. Voilà comment c'est bien écrit, et là il faut patienter gentiment jusqu'à la sortie du tome 4.

1 commentaire:

  1. Fiouh! Donc, faut que je prenne ta colère de façon positive?
    :)

    RépondreSupprimer